chapitre un - les sirènes du tunnel
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: LA ZONE :: TUNNEL Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

In the first time...

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 30/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 15:20
In the first times...
J’aurais voulu dire que j’avais été assez fort. Assez fort pour résister à la tentation de voir ce qu’il y avait de l’autre côté. Assez fort pour abandonner. Oui abandonner. Toutes ces recherches, toutes ces attentes, ces espoirs, pourquoi ? Pour du noir, un néant sans fond et l’incapacité de revoir les miens. Les miens que j’avais si bêtement mis de côté pendant une trop longue période. Je poussai un hennissement qui se répercutait sans fin le long des parois de pierre. De quel côté je venais déjà ? Il était si difficile de s’en souvenir. Je finis par rebrousser le chemin, traînant les pieds dans le sable grossier qui me picorer les boulets. Il ne me fallut pas longtemps pour retrouver l’air frai et le ciel gris d’un paysage plein de désolation. Etait-elle ici ? Il ne me restait plus qu’à prier pour la retrouver, c’était ma seule chance de rédemption, mon seul but qui me ferait tenir dans ce lieu hostile. Prier pour ne pas s’être trompé. Prié pour qu’elle soit dans la même merde que moi. L’égoïsme dans toute sa splendeur. Je redressai la tête et balayai l’horizon, les sens en alerte. Que pouvais-je donc bien faire maintenant ? Par où aller ? Je ne connaissais rien à cet endroit et rien ne me tenter. A gauche ? A droite ? Qu’importe j’avais perdu sa trace…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 27/08/2017
PUF : chinook.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 18:57


in the first time, i remember (...)


Le calme est total. Pas un insecte, pas une branche malmenée par le vent sec pour venir troubler la quiétude presque angoissante de l'endroit. Pas angoissante pour Ezio. Il a toujours aimé le silence. Il trouve ça reposant.
Enfin, ça, c'est jusqu'à-ce qu'un hennissement vienne le troubler. Alors il n'est pas seul, ici. Ses oreilles pivotent vers la source de l'appel, mais c'est bien là le seul indice qui prouve qu'il ait entendu. Son corps est resté droit, figé, campé sur sa direction – aucune, en réalité. Il entend l'inconnu arriver derrière-lui, en même temps il est resté juste à la sortie du tunnel, n'a pas encore fait quelques pas. Chose qui le pousse donc à une rencontre. Ezio soupire. Ce n'est pas qu'il n'aime pas les autres. Généralement, ce sont les autres qui ne l'aiment pas. Embusqué dans son armure toute faite de rien – ni sentiment ni émotion ni réaction – le mâle se retourne, pour poser sur l'autre un regard aussi gris et lourd que le ciel. Il cligne des yeux, hoche la tête en guise de salut. Bien trop longtemps qu'il n'a pas côtoyé du monde pour se rappeler encore comment on agit en société.



et je t'ai essayé, comme on essaye un parfum : avec décontraction, naïveté, avec cette légèreté insouciante et désinvolte. je t'ai essayé et tu ne m'as pas plu, je n'avais pas d'autre choix que de te laisser là, avec les autres flacons.

and we're caught in the headlights

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
electric shadows :: LA ZONE :: TUNNEL-
Sauter vers: